jeudi 8 septembre 2011

Régal des instincts





Rien ne retient les ailes
ni leur repos de danse silencieuse.
Seul le régal des instincts
rassasie les ventres de poussières mortelles.
Personne, même pas son nom,
n’étouffe certains lèvres déterrés,
nus dans certains yeux
avec un fond de Franz List
et un ciel de Mozart.
Seul
maintenant et à l’heure
de notre chair
–consommée en sable et poussière.

Basilio Belliard (1966). Né à Moca, République Dominicaine, il est critique, poète et essayiste. Professeur à l’Université Autonome de saint-Domingue, il a publié les livres de poèmes intitulés Diario del autófago (Journal de l’autofage, 1997) et Vuelos de la memoria (Vols de la mémoire, 1999). Avec son livre intitulé Sueño escrito (Songe écrit, 2002) il a obtenu le Prix national de Poésie Salomé Ureña de Henríquez.